Outils pour utilisateurs

Outils du site


evenements:dossier_de_presentation_des_jfl2010

Dossier de présentation des JFL2010

2èmes Journées Finistériennes du Libre / Quimper, octobre 2010


Une étape essentielle pour le développement des logiciels libres en Cornouaille

Le projet des JFL2010

Après Brest en octobre 2009, les deuxièmes Journées Finistériennes du Libre se tiendront à l'automne 2010 dans la ville de Quimper et le pays de Cornouaille. Un évènement porté par “Linux Quimper” avec le soutien actif d’associations d’utilisateurs de Logiciels Libres du Finistère (Finix, Archipel du Libre, Maison du Libre) et des départements voisins (Actux, Infothema, Brenux, Ploug, Gulliver, BreizhTux, Rhizomes).

Une occasion exceptionnelle pour les professionnels et les utilisateurs de technologies numériques de rencontrer celles et ceux qui participent au développement d'une informatique sûre, raisonnable, accessible à tous, véhiculant une éthique citoyenne et durable.

Il s’agira de présenter le Logiciel Libre, de l’expliquer mais également d'aborder l'esprit du Libre qui s’étend bien au-delà de l’informatique. Des thèmes comme la publication et le partage du savoir, l'économie sociale et solidaire, le matériel libre, la culture et l'art libre pourront être explorés.

Pour l'organisation des Journées Finistériennes du Libre 2010, Linux-Quimper sollicite le soutien de la ville de Quimper, de Quimper Communauté, du pays de Cornouaille, du conseil général du Finistère et de la région Bretagne

Sommaire

  • Le Libre
    • Le logiciel libre
    • Caractéristiques des logiciels libres
    • Quelques chiffres sur le Logiciel Libre
    • Le saviez-vous ?
    • Quelques logiciels libres
    • Pourquoi utiliser un logiciel libre ?
  • Linux-Quimper
    • Install-parties
    • Redistribution d'ordinateurs
    • Rencontres mensuelles
    • LAN-Parties
  • Déroulement des JFL 2010
    • Exposition
    • Conférences
    • Formations
    • Ateliers / Découverte pratique
    • Linux inside
    • Install-partie
    • Communication
    • Calendrier
  • Annexes

Le Libre

La culture libre ou plus simplement le Libre est un courant de pensée défendant et agissant pour l'égalité en droits des humains face à la connaissance et aux œuvres de l'esprit qui en découlent. Les valeurs qui sous-tendent la culture libre sont :

  • le partage du savoir pour promouvoir l'équité des chances
  • la dynamique citoyenne et participative dans l'économie du savoir
  • le modèle économique de la coopétition1 basé sur l'intelligence collective.

Le logiciel libre

Extraits de la page Wikipédia sur le Logiciel Libre

Les logiciels libres sont des logiciels comme les autres. Ils se distinguent sur le terrain juridique. Ils sont protégés contre l'appropriation

Un logiciel libre est un logiciel dont la licence dite « libre » donne à chacun de ses utilisateurs (et sans contrepartie) quatre libertés fondamentales :

  • 1. droit d'utiliser,
  • 2. d'étudier,
  • 3. de modifier,
  • 4. de dupliquer, et de diffuser (donner et vendre) ledit logiciel.

Richard Stallman a formalisé la notion de logiciel libre dans la première moitié des années 1980 puis l'a popularisée avec le projet GNU et la Free Software Foundation (FSF). Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs ».

Depuis la fin des années 1990, le succès des logiciels libres, notamment de GNU/Linux, suscite un vif intérêt dans l'industrie informatique et les médias. La notion de logiciel libre ne doit se confondre ni avec celle de logiciel gratuit (freewares ou gratuiciels), ni avec celle de sharewares, ni avec celle de domaine public.

Caractéristiques des logiciels libres

Accès aux sources

Les libertés d'étudier et améliorer un logiciel supposent un accès au code source du logiciel. L'accès au code source est important car les logiciels sont généralement distribués sous une forme compilée en langage machine, prêts à être exécutés par un ordinateur. Mais le langage machine est très peu lisible et rend l'étude du logiciel excessivement pénible. L'accès au code source a donné lieu à la notion d'Open Source (code source ouvert).

Formats ouverts

L'informatique est la science du traitement de l'information. Votre ordinateur vous sert à manipuler de l'information, à la mémoriser et à la partager. Cette information est stockée dans des fichiers. Il existe des formats de fichiers pour chaque type d'information : textes, images, sons, équations mathématiques, cartes géographiques…

En utilisant des formats de fichiers ouverts, vous gardez la maîtrise des données enregistrées sur votre ordinateur. Vous pouvez les relire ou les modifier quand vous le souhaitez. Vous pouvez les échanger avec d'autres.

À l'inverse, les formats de fichiers fermés vous rendent captif d'un logiciel propriétaire. Si l'éditeur de ce logiciel disparaît ou décide de ne plus développer son produit, vous perdez la capacité de lire ou de modifier vos données. De plus, vous ne pouvez échanger qu'avec les utilisateurs équipés du même logiciel.

Les logiciels libres par définition utilise des formats ouverts et dans leur grande majorité respectent les formats ouverts standards, ce qui favorise l'interopérabilité. On désigne par interopérabilité la possibilité d'échanger des fichiers, avec d'autres utilisateurs équipés de matériels ou de logiciels différents.

Communautés

La qualité du logiciel est souvent proportionnelle aux nombres de développeurs. Plus la communauté de développement s'étend, plus elle devient un gage de qualité et de réactivité. De la même manière, la communauté des utilisateurs, ayant comme rôle principal de faire remonter des dysfonctionnements et des suggestions, a une influence proportionnelle à sa taille.

Sécurité

La sécurité relative des logiciels libres et propriétaires est sujette à débat.

  • Le libre accès au code source permet l'examen du logiciel par des experts indépendants.
  • Le libre accès au code source rend impossible le recours à la sécurité par l'obscurité, ce qui est considéré comme un avantage ou un défaut, selon le point de vue.
  • La découverte de failles de sécurité est facilitée par la publication du code source. En effet, l'ouverture du code permet statistiquement à un plus grand nombre de personnes d'avoir la possibilité de repérer et de corriger des vulnérabilités.

Commercialisation

La commercialisation des logiciels libres est possible mais la liberté n°2 en interdit l'exclusivité. Cette caractéristique rend délicat le retour sur investissement financier pour les développeurs du logiciel par la vente du logiciel. Autrement dit: les logiciels libres ne permettent pas de rétribution directe des auteurs. C'est pour cette raison que ces derniers se tournent souvent vers la vente de service associés à l'utilisation du logiciel (voir l'article consacré aux sociétés de services en logiciels libres).

Les licences libres les plus «contraignantes» imposent que tout projet qui réutilise le code source du logiciel libre devienne lui-même un logiciel libre. Les éditeurs traditionnels s'y refusant catégoriquement, cette disposition les enferme dans le monde du «non-libre» (l'univers des logiciels propriétaires). Il se crée alors un fossé entre les deux mondes, qui est dommageable du point de vue de l'interopérabilité et de l'harmonie entre des systèmes libres et propriétaires qui sont amenés à «cohabiter».

Gratuit ou pas ?

« Les logiciels libres deviennent gratuits quand ils ont été payés »1. Le développement initial d'un logiciel libre peut-être commandé par une entreprise, un service de l'état, une collectivité locale ou un particulier. La société ou l'informaticien qui va réaliser ce développement, sera payé pour son travail mais qu'une fois. Le logiciel libre mis au point sera ensuite disponible, gratuitement par exemple sur internet ou contre paiement si une société le diffuse sur CD. À l'inverse du logiciel propriétaire, le modèle économique du logiciel libre repose sur la création de valeur ajoutée et non pas sur une économie de rente.2

GNU/Linux vs Windows & MacOs

Le plus connu des logiciels libres est GNU/Linux. Il joue le même rôle que d'autres environnements privateurs comme DOS, Windows, MacOsX. Les logiciels ne fonctionnent pas forcément dans tous les environnements. Si vous avez déjà essayé d'utiliser un programme pour Macintosh sur un PC et réciproquement, vous aurez constaté que ça ne marche pas. C'est presque pareil avec Linux. Les logiciels ne fonctionnent que dans les environnement pour lesquels ils sont conçus. On pourrait dès lors penser que choisir le logiciel libre implique de renoncer à tout ce qu'on a fait et tout ce qu'on faisait si on opte pour Linux. Et plus inquiétant pour certains, vouloir utiliser des logiciels libres obligerait à passer sous Linux. Qu'on se rassure, chacun trouvera chaussure à son pied, même si les puristes vous diront qu'aujourd'hui vous ne perdriez pas grand chose à aller au bout de la démarche. Les logiciels libres ne fonctionnent pas uniquement dans l'environnement Linux : leur code étant ouvert, certains membres de leurs communautés font les adaptations permettant de les retrouver dans la plupart des environnements. Ainsi vous retrouverez l'essentiel des logiciels libres dans votre environnement actuel.

Quelques chiffres sur le Libre

Le monde du Logiciel Libre affiche une croissance exceptionnelle avec une véritable explosion en 2003 et 2004 : on constate une augmentation de 36 % de l’usage de GNU/Linux, système d’exploitation libre. Les grandes entreprises prennent également part à cette croissance : plus de 49 % des grands groupes internationaux mettent en place une stratégie Open Source intégrant des « briques » de logiciels libres pour l’année 2008 (source : IDC Gartner). Entre 2004 et 2006, le chiffre d’affaires généré par les Sociétés de Service en Logiciel Libre (SSLL) est passé de 146 millions d’euros à 450 millions d’euros. Les projections pour l’année 2008 s’élèvent à 1 milliard d’euros et à 2 milliards d’euros en 2010. Autant dire que l’engouement pour le Logiciel Libre dépasse aujourd’hui largement le cadre d’une petite communauté de techniciens. Le Libre propose un nouveau modèle de développement et de distribution du logiciel, une alternative crédible et compétitive : le marché du Logiciel Libre semble arrivé à maturité.

À Quimper et en Cornouaille il n'y a pas de pôle informatique important comme on peut en trouver dans les grandes métropoles comme Nantes et Rennes. Il n'en demeure pas moins que des entreprises bretonnes et finistériennes spécialisées dans les logiciels libres ne demandent qu'à mettre leurs compétences au service des entreprises, collectivités et particuliers. Il suffit pour se faire d'observer le mouvement en cours à Brest Métropole, de regarder la création de réseaux professionnels bretons (CAP Libre, Alliance Libre, …).

Quelques logiciels libres

Parmi les logiciels libres les plus connus du grand public figurent :

  • Linux, le noyau du système d'exploitation GNU/Linux ;
  • le navigateur web Mozilla Firefox ;
  • les navigateurs web Safari et Google Chrome sont basés sur des logiciels libres bien que leurs versions binaires (celles proposées au téléchargement) ne le soient pas et intègrent des composants non-libres ;
  • la suite bureautique OpenOffice.org ;
  • le lecteur multimédia VLC ;
  • le logiciel de retouche d'image, GIMP ;
  • le serveur HTTP Apache ;
  • les gestionnaires de base de données MySQL et PostgreSQL ;
  • la messagerie électronique Mozilla Thunderbird.

Le site Framasoft référence dans son annuaire plus de mille logiciels libres.

Pourquoi utiliser un logiciel libre ?

  • par économie (licences et mises à jour gratuites)
  • pour s'affranchir des virus informatiques
  • pour défendre mes libertés et mon indépendance vis-à-vis de l'industrie informatique
  • pour partager mes logiciels préférés en toute légalité (copie licite)
  • pour échanger mes données facilement (formats ouverts et conformes aux standards)
  • pour profiter de logiciels sûrs et évolutifs (codes source publiés, développement communautaire)
  • pour participer à l'entraide et la solidarité qui prévaut dans le monde du Libre
  • pour bénéficier d'outils compatibles avec les principales plateformes (GNU/Linux, MacOS, PC Windows)
  • pour redonner un nouveau souffle à du matériel déclassé (disponibilité de logiciels consommant peu de ressources)

Le saviez-vous ?

  • Chaque consultation de Google comme plus de la moitié des sites web interroge un ordinateur fonctionnant sous Linux. Certains fournisseurs d'accès les intègrent dans leur “box”. Sans logiciel libre pas d'internet
  • Au mois de janvier 2007 la Gendarmerie Nationale a annoncé la migration de 70.000 postes informatiques au système GNU/Linux de la distribution Ubuntu, par désir d'indépendance vis-à-vis des éditeurs et pour les économies engendrées
  • En 2007, plus de mille postes informatiques de l'assemblée nationale dont ceux des députés, sont passés aussi au système GNU/Linux de la distribution Ubuntu
  • À EDF pour gérer la répartition de la production, les serveurs des principales administrations, le réseau interne des grandes entreprises sont équipés de logiciels libres
  • Le libre ne concerne pas seulement les ordinateurs, désormais ce sont aussi les téléphones portables et de plus en plus de systèmes embarqués comme les GPS.

"Linux Quimper"

Linux-Quimper, organisateur des JFL 2010, est un groupe informel d'utilisateurs de GNU/Linux qui s'est constitué sur Quimper fin 2006 autour de quelques passionnés, d'un site internet www.linuxQuimper.org et de son forum. En trois ans ce groupe s'est beaucoup développé et a montré sa capacité à animer des événements autour des Logiciels Libres, ainsi qu'à collaborer avec d'autres acteurs locaux (ateliers informatique municipaux, associations locales d'utilisateurs de logiciels libres, structures socio-culturelles, etc.).

Linux-Quimper est un réseau informel d’une trentaine de personnes et d’une centaine en périphérie (on ne compte plus ceux que l’on a croisés !). Ce n’est pas une association loi 1901 ni un prestataire de service mais plutôt un lieu de partage et de diversité des usages, des expériences, des compétences, des engagements, des points de vue, des solutions techniques, etc.

En parallèle, des outils de communication, et de travail collaboratif ont été mis en place et sont administrés par les membres de Linux-Quimper : forum d'entraide et de discussion (plus de deux cents personnes inscrites), wiki (écriture collaborative de documents).

Linux-Quimper s'inscrit dans les réseaux de Groupes d'utilisateurs de GNU/Linux, de FreeBSD et de logiciels libres (GUL ou LUG) régionaux.

Il a organisé ou a participé à des install-parties, des redistributions d'ordinateurs, des rencontres régulières, comme le last-lundi, le dernier lundi du mois et des lan-parties (revue de presse en annexe)

Install-parties

Une install partie, du terme anglais traduit littéralement par « fête d'installation » ou « gala d'installation », est une réunion qui permet de faire se rencontrer des utilisateurs plus ou moins expérimentés des systèmes basés sur des logiciels libres (tels que Linux, FreeBSD1, Haiku2, ou FreeDOS3) et des personnes désirant découvrir ces systèmes et les installer sur leur ordinateur. Le but de cette rencontre est qu'en fin de réunion les ordinateurs fonctionnent sous un nouveau système d'exploitation, correctement installé, configuré et agrémenté de nombreux logiciels.

Depuis sa création, le groupe Linux-Quimper a organisé ou a participé activement à l'animation de plus de vingt install-parties (voir en annexe). Ces réunions réunissent en moyenne plusieurs dizaines de personnes (soit entre 20 et 250) et nécessitent une infrastructure particulière (installation de serveurs, mise en place d'un réseau). Cette infrastructure a été conçue et installée par les membres de Linux-Quimper, elle est déployée pour chaque installation. Ensuite, un accueil personnalisé suivant la demande du visiteur et la disponibilité des participants se met librement en place pour le reste de la journée sous la forme d'une entraide.

Redistribution d'ordinateurs

Depuis octobre 2009, Linux Quimper apporte son aide et sa compétence technique au centre social des Abeilles de Quimper dans la redistribution d'ordinateurs déclassés par des administrations. Il reconfigure ces ordinateurs sous le système GNU/Linux avec la distribution Xubuntu. Cette configuration permet en toute légalité et sans piratage d'avoir de nombreux logiciels pour la bureautique (traitement de texte, tableur, etc.), la communication par internet (navigateur, messagerie), le multimédia, etc… Cette redistribution s’adresse à des personnes en situation financière précaire et à des associations de l’économie sociale et solidaire. En un trimestre, c'est plus de cinquante ordinateurs qui auront été redistribués. Linux-Quimper accompagne aussi ces personnes dans l'utilisation de ces ordinateurs par des rencontres régulières.

Rencontres mensuelles

Le dernier lundi de chaque mois une réunion publique est organisée qui permet aux personnes intéressées de s'informer sur le logiciel libre, de partager des connaissances, ou de s'entraider à surmonter des problèmes techniques. Elles réunissent en moyenne une quinzaine de personnes.

LAN-Parties

Une LAN partie est un rassemblement éphémère au cours duquel un groupe de participants, ayant chacun un ordinateur attribué, joue en réseau local à des jeux vidéo multijoueurs. Les raisons de tels évènements ne sont pas uniquement de pouvoir bénéficier d'un très haut débit pour le jeu. Les participants profitent de ces rassemblements pour rompre la barrière impersonnelle propre aux rencontres sur Internet, et également pour échanger directement des connaissances en informatique. (dixit wikipedia)

Prochaine Fest-LAN / Install-Noz : les 36 heures du Libre à Gouesnac’h ! 10-11 février 2009

Le projet des JFL2010

Linux Quimper s'est doté d'une structure permettant de gérer ces journées en créant une association loi 1901 dénommée “Journées Finistériennes du Libre 2010” avec comme sigle “JFL2010” .

Linux Quimper souhaite, pour cette deuxième édition, toucher un large public de professionnels, d'étudiants, d'universitaires, d'associatifs, de curieux par différentes actions qui se dérouleront dans divers lieux la première quinzaine d'octobre 2010. A cette fin des contacts sont et seront pris avec l'ensemble des milieux économiques, associatifs, universitaires et des collectivités locales pour organiser avec eux et chez eux ces événements.

  • Comment ? Conférences, tables rondes, formations, ateliers, présentations de matériels, install-party
  • Où ? Là où le public se trouve. Sur son lieu de travail (universités, lycées, collectivités locales…), dans la salle où son association organise habituellement des conférences (UTL, Café des Sciences, etc…), dans les bâtiments des organismes qui les représentent (CCI, Chambre de l'Agriculture, Chambre des métiers…), dans les lieux de formation (cyberbase, associations, mpt…)
  • Quand ? Première quinzaine d'octobre 2010. Chaque action sera organisé au jour et à l'heure qui conviendra le mieux au public
  • Qui ? Industries, commerces, artisans, agriculteurs, étudiants, universitaires, associatifs, curieux…
  • Quoi ? Les thèmes abordés au cours de ces journées traiteront aussi bien de la problématique générale des Logiciels Libres comme par exemple leurs fondements, que de leurs applications spécifiques mais aussi des problèmes connexes comme par exemple la propriété intellectuelle ou les systèmes de gestion et de développement collaboratif de logiciel.

Exposition

Ces journées débuteront le 1er octobre 2010 par une exposition sur les Logiciels Libres et la mise en libre service d'ordinateurs sous diverses distributions de GNU/Linux. Nous souhaitons organiser ce premier événement dans le hall de l'Hôtel de ville de Quimper (demande en cours). Elle se terminera avec l'install-partie du 17 octobre au Chapeau Rouge

Conférences

L'objectif principal est de donner la possibilité de découvrir les logiciels libres et d'aborder des sujets connexes avec des personnes novices en la matière. Ces conférences seront organisées en collaboration avec des organismes des milieux économiques, éducatifs, universitaires, associatifs et les collectivités locales. Elles s'adresseront aux publics spécifiques de ces milieux et seront organisées dans la mesure du possible dans les locaux de ces organismes. Les thèmes abordés essayeront de coller à la nature du public et ne seront pas uniquement techniques mais pourront être juridiques, politiques ou sociaux.

Organismes accueillant les conférences (contacts en cours) :

- Lycées Brizeux, Cornouaille, Chaptal, Thépot, Kerustum, Likès, Paraclet, Sainte Thérèse et Bréhoulou, UBO, IUT, ISUGA, IUFM , CRDP
- Chambre du commerce et de l'industrie, Chambre des métiers et de l'artisanat, Chambre de l'agriculture
- Espace associatif de Quimper, MJC Kerfeunteun, MPT Penhars, MPT d'Ergué Armel, Ti Ar Vro, Ligue des droits de l'homme, Café des sciences,La liberté de l'esprit, Université du temps libre, Centre généalogique, Forums sociaux de Cornouaille, Loisirs Solidarité des Retraités PTT, ARPAQ, les bibliothèques de Quimper communauté, CAP Glazik
- Ville de Quimper, Conseil général du Finistère

Thèmes Promotion et défense du logiciel libre, les professionnels du logiciel libre, les problèmes de société et le logiciel libre, les applications du logiciel libre, le juridique, le logiciel libre dans les services de l'état et les collectivités locales…

Conférenciers (contacts en cours) : En annexe la liste complète avec les liens vers des vidéos ou textes de leurs conférences ou d'une présentation de leurs activités

Formations

Des contacts seront pris avec les organismes de formation afin de mettre en place aux cours de ces JFL, des séances d'initiation et de présentation aux logiciels libres et en particulier à GNU/Linux mais aussi au matériel libre.

Organismes à contacter : Espace associatif de Quimper, Cyber-base de Kermoysan, MJC/MPT de Kerfeunteun, MPT d'Ergué Armel, Espace multimédia du Pays Glazik, Micromaniac de Gouesnac'h, Cyberplogo de Plogonnec, Cyber-espace d'Ergué Gabéric, Cyber-espace de la Foret-Fouesnant, Espace Jeunes de Concarneau, Cyberbélon de Riec sur Bélon, ECONET de Kernével

Ateliers

Présentation des logiciels libres adaptés à une pratique, découverte et mise en oeuvre.

Logiciels libres et pratiques de création numérique : Crealab (Nantes) http://crealab.info

Matériel libre et Fablabs : Jean-François Rolez, La fabrique du libre http://la-fabrique.du-libre.org/ ; Alexandre Korber (Tmp/lab, usinette ) http://usinette.org

Logiciels libres pour la création graphique (gimp, inkscape, processing, etc.) Pierre Commenge

Linux Inside

Des contacts sont et seront pris auprès des revendeurs et assembleurs locaux d'ordinateurs pour leur proposer de faire la promotion dans leur établissement de leurs machines tournant sous GNU/Linux lors de ces JFL2010. Il leur sera aussi proposé d'être présent lors de l'Install-Partie clôturant ces journées le 17 octobre 2010 pour présenter ces matériels dans la salle du Chapeau Rouge. (Voir en annexe la liste des professionnels de l'informatique de Quimper et sa région)

Install-party

Pour terminer ces 2èmes Journées Finistériennes du Libre une Install-partie sera organisée dans la salle du Chapeau Rouge à Quimper. Elle permettra aux personnes rencontrées tout au long de ces journées lors des conférences, des formations et des ateliers, d'installer sur leur ordinateur personnel GNU/Linux avec l'aide des membres des associations du Libre du Finistère et des départements voisins

Quelques mini-conférences pourront être organisées pour présenter les logiciels libres en général et des applications libres en particulier

A cette occasion les revendeurs de la région pourront présenter les ordinateurs équipés de GNU/Linux en vente dans leur établissement

Communication

Un site internet pour annoncer et détailler le programme : http://www.jfl2010.fr/

Des affiches (500) et des plaquettes (5 000) seront réalisées pour être déposées dans les lieux où se dérouleront ces divers événements et aussi dans la mesure du possible dans les établissements concernés par les logiciels libres comme les écoles, les commerces…

Des contacts avec les médias seront pris avant les vacances d'été pour annoncer ces journées puis de nouveau à la rentrée pour donner lieu à une conférence de presse quelques jours avant l'inauguration de l'exposition en mairie

Des enregistrements vidéos des conférences seront réalisés et diffusés sur le site internet

Calendrier

  • De janvier à mai 2010: contacts avec les partenaires et les conférenciers
  • mai à juillet 2010: réalisation des affiches et des plaquettes, contacts avec les médias
  • 1er octobre 2010: inauguration de l'exposition et lancement des JFL2010
  • 17 octobre : install partie dans la salle du Chapeau Rouge à Quimper et clôture des JFL2010

Annexes

Conférenciers

Liens vers des vidéos ou textes de leurs conférences ou d'une présentation de leurs activités

Promotion et défense du logiciel libre
Alix Cazenave (April) : Les politiques publiques en matière de logiciel libre
Frédéric Couchet (April) : Logiciels libres : concepts et enjeux
Jean-Christophe Becquet (April) : Logiciel libre, standards ouverts et interopérabilité
Tangui Morlier (April) : Les aspects économiques du Logciel Libre
Benjamin BAYART (FDN) : Neutralité du Net, liberté d’expression sur Internet
Thierry STOEHR (AFUL) : Les formats de données, leur importance, leur rôle et les dangers possibles des formats fermés.
Alexis Kauffmann (Framasoft) : Qu'est ce que Framasoft

Les professionnels du logiciel libre
Alexandre Zapolsky (Linagora) : l'industrie de l'open source et des logiciels libres
Gilles Lefranc (Logica) : le choix d’une solution libre en entreprise
Paul Richardet (Silicon sentier) : projets collaboratifs "Quartier Numérique" et "La Cantine"
Emilie Ogez (XWIKI) : solutions de collaboration Open-Source
Nicolas Jullien (ENST Bretagne) : Le logiciel libre, une stratégie industrielle ?
Robert Viseur (CETIC) : Modèles d’affaires des prestataires en logiciels libres
Pierre Cros (Entr'ouvert) : Modèle d’entreprise du réseau Libre-Entreprise

Les problèmes de société et le logiciel libre
Delphine Lebédel (Mozilla) : les femmes dans le logiciel libre
Michel Briand (maire-adjoint de Brest): Une société de l'Information pour tous
Alain Lipietz (ex-député européen) : l'économie sociale et solidaire et les logiciels libres

Les applications du logiciel libre
Daniel de Rauglaudre (INRIA) : La généalogie avec des outils libres
Adrienne Alix (Wikimédia): Qu'est-ce que Wikipédia

Le juridique
Bernard Lamon (avocat) : règles juridiques applicables aux logiciels libres
Benjamin Jean (juriste à LINAGORA) : Propriété Intellectuelle et nouvelles technologies

Le logiciel libre dans les services de l'état et les collectivités locales
Jean-Pierre Archambault (SCEREN) : Logiciels et ressources libres pour l’éducation
François Elie (ADULLACT) : Les LL dans les administrations et les Collectivités Territoriales
Thierry Gonidec (Megalis) : logiciels libres pour répondre aux marchés publics par Internet
Vincent Mazalaigue (Ville de Paris) : Lutèce : moteur de portail

Événements menés par Linux Quimper

Liste des install-party et de quelques stands

Date lieu Avec Articles de Presse
samedi 12 décembre 2009 Quimper Centre social des Abeilles
samedi 7 novembre 2009 Gouesnac'h Micro-maniac Télégramme Télégramme
samedi 17 octobre 2009 Brest Finix Télégramme Télégramme
samedi 3 octobre 2009 Quimper Centre social des Abeilles Télégramme Télégramme Télégramme Ouest-France Ouest-France
mardi 7 au samedi 11 Juillet 2009 (stand) Nantes Rencontres mondiales du logiciel libre
samedi 16 mai 2009 Plogonnec Cyber Plogo Télégramme Télégramme
mardi 10 et mercredi 11 fevrier 2009 Gouesnac'h Micro-maniac Télégramme (à propos du lastlundi, 28 fév. 2009) Télégramme (à propos d'OpenStreetMap, 15 avril 2009)
samedi 24 janvier 2009 Quimper MPT Kerfeunteun
samedi 13 décembre 2008 Gouesnac'h Micro-maniac Télégramme Télégramme Ouest-France
samedi 25 octobre 2008 Edern CAP Glazik Télégramme Télégramme
samedi 4 octobre 2008 Quimper Centre social des Abeilles Télégramme Télégramme
dimanche 21 septembre 2008 (stand) Quimper 1er Forum de la culture et des loisirs organisé par l'Espace Associatif
samedi 10 mai 2008 Briec CAP Glazik
samedi 29 mars 2008 Berrien L'Autre Rive Télégramme
samedi 22 mars 2008 Elliant Bibliothèque municipale Télégramme Télégramme
samedi 1 décembre 2007 Landrévarzec CAP Glazik
samedi 10 novembre 2007 Plogonnec Cyber Plogo Ouest-France Télégramme
samedi 9 juin 2007 Briec CAP Glazik
samedi 12 mai 2007 (stand) Trégunc Foire alternative biologique
samedi 21 avril 2007 Ergué Gabéric Attac
samedi 3 mars 2007 Briec CAP Glazik
samedi 9 décembre 2006 Maison Associations Quimper Attac

Budget JFL2010

Dépenses montant unitaire nombre total
Domaine Gandi www.jfl2010.fr 14,35 €
Frais administratif 300,00 €
Conception et mise en place du site internet 450,00 €
location salle Chapeau Rouge (install) 350,00 €
matériel, installation de l'infrastructure et du réseau 450,00 €
voyage en train 11 conférenciers 150,00 € 11 1 650,00 €
hotel 11 conférenciers 50,00 € 22 1210,00 €
repas 11 conférenciers 15,00 € 44 660,00 €
Repas 20 bénévoles 15,00 € 20 300,00 €
Captation vidéo 450,00 €
Conception des affiches et plaquettes 450,00 €
reproduction 500 affiches + 5 000 plaquettes 800,00 €
Total dépenses 7 084,35 €
Recettes Référant montant unitaire nombre total
Apport Linux Quimper 100,00 €
Subvention ville de Quimper Martine Petit 1 500,00 €
Subvention Quimper Communauté 1 500,00 €
Subvention conseil général du Finistère Armelle HURUGUEN 1 500,00 €
Subvention conseil régional de Bretagne Janick MORICEAU 1 500,00 €
Participation revendeurs d'ordinateurs 100,00 € 10 1 000,00 €
Total recettes 7 100,00 €

[piero : pourquoi ne pas comptabiliser ce que les institutions recevant les intervenants vont prendre en charge ? soit 3300/11=300 € chaque]

[rené : un budget n'est pas un roman :-)]

[le trésorier: un budget doit faire apparaitre uniquement les mouvements d'argent gérés par l'association]

[rené : tu as raison piero, j'ai confondu budget événement et celui de l'asso]

Liens

Journées Finistériennes du Libre 2010 http://www.jfl2010.fr

Linux Quimper site principal : http://www.linuxquimper.org

forum : http://www.linuxquimper.org/forum/

wiki : http://www.linuxquimper.org/wiki/

Journées Finistériennes du Libre 2009 http://jfl-2009.finix.eu.org

Brest en biens communs http://www.brest-en-biens-communs.infini.fr

vocabulaire ? Logiciels libres ? Licences ? Place des logiciels libres ? Culture Libre ? Systèmes d'exploitations / ressources ?

Mur d'affiche

Une page avec une mosaïque des affiches des install, …

www.jfl2010.fr_affiches_20071201_landrevarzec.jpg www.jfl2010.fr_affiches_20080322_elliant.jpg www.jfl2010.fr_affiches_20081025_edern.jpg

Photos

Quelques photos des installs, des visiteurs, du matériel

Revue de presse

www.jfl2010.fr_presse_20071110plogonnec1.jpg www.jfl2010.fr_presse_20071110plogonnec2.jpg

~~ODT~~

/data/repository/lnxkemper/data-wiki/pages/evenements/dossier_de_presentation_des_jfl2010.txt · Dernière modification: 2010/01/10 17:05 par René